11 février : 10 jours à Dougoum

Les projets dans le village avancent bien, et on a même trouvé un peu de temps le weekend dernier pour aller au campement de la forêt du Day.

Donc tout est pour le mieux !

Je mets bientôt quelques photos

28 janvier - retour de Dougoum

Enclos de Kadiga et Mohamed ainsi que Daoud le "colocataire"

Avec Marie-France et Jean-Marie, nous sommes accueillis dans le nord par la pluie. Après 4 ans de sècheresse, c'est plutôt bon signe.

Cela a pourtant bien failli nous empêcher d'atteindre le village (panne voiture, puis piste impraticable). Heureusement les habitants ont réparé la piste, et nous avons trouvé une voiture.

Les retrouvailles avec les "Dougoumois" ont été très touchantes. J'ai été agréablement surpris en voyant tout ce qui a été accompli en mon absence.

Tadjourah, puis retour à Djibouti

Départ de Dougoum Mardi 27, 7h30. Il s'agit de marcher jusqu'à la route (5km) puis d'attraper un "toyota" qui descend vers Tadjourah. A 8h30 je suis sur la route, à 10h les taxi-brousse me dépose à Tadjourah.

J'ai le plaisir de voir parmi ses passagers Hassan, un jardinier de Bankoualé. Il m'accueille chez lui et m'invite à manger.

Nous trainons un peu dans Tadjourah et oh surprise, je croise un autre Hassan. C'est Hassan de Raysali, le campement à coté des sables blancs. Il m'en veut un peu de ne pas avoir parlé de lui dans le guide, il était là lors de la présentation à l'IFAR... Mais bon il me pardonne, tout va bien. On passera chez lui avec Fabien quand il viendra visiter Djibouti (fin février ?).

13h, Said Dimbio, responsable de la RTD (Radio Télévision Djibouti) à Tadjourah me reçoit dans son bureau. Il faut médiatiser les projets à Dougoum, l'avancement des travaux, et surtout l'inauguration le 20 février.

15h, je suis dans le bus en partance pour Djibouti. Enfin c'est ce que je crois, mais il faut d'abord déposer des passagers qui arrivent seulement à Tadjourah. Puis les nouveaux passagers montent, on refait 2-3 fois le tour de la ville pour changer de chauffeur et charger du matos, et c'est parti !

5 heures plus tard, après avoir déposé tous les passagers un par un devant leur maisons, c'est mon tour de descendre. Encore un bus, et me voila à la Nativité. Ouf !

Une bière salvatrice avec Annie, un repas (merci Bousaillo), et je me plonge dans le communiqué de presse pour la RTD. 1h du mat, dodo !

14 janvier – 3h du mat : Bien arrivé !

Un trajet épique : le record du 1500m est tombé

L’A380 de chez Quatar Airways c’est génial, chacun sa petite télé, prise secteur, USB et apéro quasi à volonté. En revanche, quand il s’agit de débarquer 380 passagers, ça prend un peu de temps…. Et ça se complique quand le transfert (de l’atterrissage au décollage suivant) n’est que de 45min. En gros, quand mon avion a atterri, l’embarquement pour le suivant avait commencé depuis 20 minutes. Et il a fallu 20 minutes pour sortir de l’avion. Dans l’aéroport le vol n’était plus affiché. Heureusement une hôtesse m’a indiqué la « gate », en me précisant que j’allais le rater. J’ai couru tout ce que j’ai pu, slalomé entre les gens, sauté les marches. Grâce aux tapis roulants je pense avoir fait tomber les 4min22 du 1500m paternel pourtant mythiques dans la famille. Et ça l’a fait, la porte était encore ouverte ! Une fois dans l’avion j’ai toussé pendant une heure, heureusement il était assez vide.

Retrouvailles

A l’aéroport j’ai eu le plaisir de retrouver Annie et Cyril qui ont fait l’effort de se lever. Le plus dur étant fait, plus la peine de se recoucher. On est allé finir la nuit sur la terrasse d’Annie, taquiner un peu le pack de St Georges.

5h30, déjà le muezin se fait entendre. Le jour ne va pas tarder, les autres ont école. Moi je reste (ouf), je croise Mascarem et au fil de la matinée les autres employés de la Mission. Ça fait plaisir !

Le soir j’ai eu droit au Moukbassa, le poisson façon Yéménite avec Annie et Sagal. Super !

15 janvier :

Rendez-vous avec M. Dudhela, de la librairie Discorama. Je ne l’avais pas encore rencontré en personne. Très sympa, un bon moment à discuter. On va essayer d’organiser un petit évènement à l’institut français pour booster les ventes de Djibouti trekking (je ne sais toujours pas combien il en a vendu).

Cette fois le soir c’est soirée plage pour le départ de quelques Italiens en contacts avec les profs de la mission. Barbecue avec brochettes et un barracuda de 80cm…

16 janvier : repas Chez Ibrahim

L'hospitalité Afar est légendaire. Ibrahim a été à la hauteur de sa réputation.

Il nous a invité, avec d'autres Français de sa connaissance à manger de la chèvre.

Une fois les plats servis, il n'y a plus où se tourner.

Nous avons ensuite pu rencontrer la famille au grand complet.

Liens utiles :

Contacts : 

  • frturpin@hotmail.com 00253 77 17 49 40 et en 2eme 00253 77 17 41

Les Abeilles de Dougoum :



Contact

frturpin@hotmail.com

00253 77174940

Les Abeilles de Dougoum

 www.dougoum.com

www.facebook.com/abeilles.dougoum

 

Mon ancien blog sur Djibouti

http://francois-djibouti.blogspot.co.uk/